Augmentation de la TVA pour les éleveurs

A partir de 2014, la TVA passe de 7% à 20%. Le Syndicat National des Professions du Chien et du Chat se mobilise.

Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a annoncé dans un courrier aux éleveurs canins et félins, l’augmentation de la TVA sur la vente de chiens et chats.

Cette hausse de la TVA a été exigée par la Commission européenne pour mettre fin à une dérogation puisqu’elle considère que la vente d’animaux domestiques (chiens et chats) n’entre pas dans le cadre des taux réduits de TVA autorisés par la directive TVA.

Cette nouvelle hausse de taxe ne concerne pas seulement les chiens et les chats mais aussi les furets, les poissons rouges, voire les chevaux de course ou de sport. Seuls les animaux comme les chevaux destinés à l’abattage échapperont à cette augmentation.

Les éleveurs professionnels de chiens et de chats estiment que cette augmentation de la TVA ne fera qu’accentuer les difficultés rencontrées et précipiter la fermeture de centres d’élevages canins. Les centres d’élevage de chevaux seront certainement aussi impactés par cette augmentation.

Pour la Fédération nationale des éleveurs professionnels d’équidés, « le gouvernement français vient de céder aux pressions de la Commission européenne, en contradiction totale avec ce que le cabinet de François Hollande nous avait annoncé dans le courant de l’été (…). C’est la mort annoncée de 6.000 à 7.000 entreprises plus le déclin de toute une filière pourtant dynamique qui crée des emplois », dénonce-t-elle dans un communiqué.

Le 9 décembre prochain, les éleveurs seront dans la rue pour manifester contre cette hausse.

 

 

Article rédigé par Marie MARTIN