Adopter un chien ou un chat à l’association Secours Protection Animale Guadeloupe

Adopter un chien ou un chat à l’association Secours Protection Animale Guadeloupe

Pouvez-vous nous décrire le but de votre association ?

Stériliser un maximum de chiens et de chats, recueillir et faire adopter des chiens et des chats abandonnés. Certains le sont en France (peu de capacité d’adoption sérieuse sur place et chiens blessés ou handicapés légèrement ou de type trop « créole » qui n’ont aucune chance de trouver une famille sur place.

Comment est née votre association ?

On ne peut pas rester les bras croisés lorsqu’on est dans les Antilles Françaises

Comment se compose l’équipe ?

Une équipe (bien petite) en Guadeloupe avec quelques familles d’accueil, une équipe en France qui accueille les animaux à Orly, les place en FA (famille d’accueil) et les fait adopter (avec pré-visite et suivi)

A quoi ressemble une semaine type dans votre association ?

En résumé : la gestion de l’urgence. Trop peu de familles d’accueil, trop peu de bénévoles. Des appels téléphoniques : je ne veux plus de mon chien, venez le chercher sinon je le jette ou il y a un chien blessé à tel endroit, je ne peux pas m’en occuper ou un chaton squatte devant ma maison depuis 3 jours, je le nourris mais je ne peux pas le garder ou on rencontre des chiens et des chats dans de tels états de misère qu’on essaie de leur trouver dans un premier temps une FA (et elles sont toujours pleines !) Etc…

Quelle est la localisation de l’association et surtout son périmètre d’intervention géographique ?

Guadeloupe avec équipe en France métropolitaine.

Quels sont vos besoins ? Et quelles sont les conditions de recrutement pour être bénévole dans votre association ?

Nous avons besoin de tout, de familles d’accueil en Guadeloupe et en France, de bénévoles surtout en Guadeloupe.

Recrutement : des personnes de bonne volonté ayant de la suite dans les idées de préférence. Pour les familles d’accueil, s’engager à garder un animal au minimum 1 mois. S’engager à prendre soin de sa santé, lui donner un minimum d’éducation (nos animaux viennent souvent de la rue et très peu sont déjà entrés dans une maison), colliers…

Une histoire heureuse à nous raconter ?

Celle de Yoda.

La pauvre bête siégeait en plein milieu de la route, sous la pluie diluvienne et ne bougeait pas.
Plus je m’approchais de la chienne et moins j’en croyais mes yeux. Elle était pétrifiée, épuisée, totalement désorientée comme en état de choc. Elle tremblait comme une feuille et ne pouvait plus avancer. Elle s’était enroulée la ficelle à laquelle elle avait dû être attachée autour de sa patte arrière, recouverte de grosses boules piquantes elle emprisonnait la ficelle dans l’amalgame. Elle se retrouvait donc ligotée comme un rôti.


J’ai mis 1h30 à lui couper toutes les petites boules, dont les piquants de certaines avaient carrément réussis a transpercer la chair. Elle s’est laissée faire, tremblante de peur mais m’offrant néanmoins toute sa confiance, elle n’a pas bougé pendant ces 1h30 de manipulation maladroite, tournée et retournée par une parfaite inconnue. Ensuite, nous sommes passées au lavage, et là,même scène, elle n’a pas bronché tremblant encore de tous ses petits os.
Une fois séchée et brossée 3h plus tard (malheureusement ça ne sera pas suffisant, ses poils étant tellement emmêlés que seule la tonte pourra en venir à bout) elle s’est couchée, non loin de mes pieds mais à distance quand même. Comme pour se rassurer d’une présence qu’elle aurait peur de déranger par crainte de représailles, qui sait ? Elle est sèche, et surtout elle est sauve, mais elle continue de trembler comme une feuille de tout son petit squelette fatigué, parce qu’en prime, elle n’est plus toute jeune et à certainement du connaitre la chaleur d’un foyer lorsque son jeune âge la portait encore au sommet de sa côte familiale.


Nous l’avons appelé Yoda à cause de sa sagesse (ou plutôt de ses grandes oreilles) c’est un chien de petite taille, croisé bichon. Elle est adorable, calme, ne prête aucune attention au chat, se laisse malmener (sans rien dire) par le chiot hyperactif que j’ai depuis hier en famille d’accueil et n’aspire certainement qu’à une vie douce et paisible loin de l’ignorance et de la méchanceté humaine.

Yoda a été adoptée en France et mène depuis une vie de chien…gâté.

Nelly, présidente de l’association Secours protection animale Guadeloupe

Article rédigé par Dr Vétérinaire Laetitia TARALLE

Votre commentaire :

Commentaires (2)

  • Par MERINO MARTINE - Le 16 octobre 2013 à 09:41

    J'ai été très touchée par le récit de Yoda. Comment des humains peuvent-ils abandonner sans état d'âme un animal et d'autant plus dans des circonstances pareilles...Je suis intéressée par l'adoption de Bianca en France mais je ne sais pas si elle est toujours disponible? J'ai déjà deux chiennes dont une récupérée en refuge et si je prends un autre chien je souhaite qu'il soit petit de taille... Bravo pour votre démarche Martine MERINO

  • Par bechedli - Le 20 décembre 2013 à 00:50

    ici en tunisie beaucoup de chien et de chat soufrent et blessée et personne ne sen occupe , je veut faire une association pour pouvoir aidée ses pauvres amis

A lire aussi